Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2010-02-25T23:41:00+01:00

L'HNI Hygiène naturelle infantile ou la propreté au naturel.

Publié par nathalie

Voici un article que j'ai écrit pour la rubrique informative du site de la 8e Mère-Veille québecoise:


Vivre sans couches jetables est-ce possible ?

ou

Les alternatives aux couches jetables

 

 

Constat sur les couches jetables :

 

  • Au niveau des déchets

La couche jetable est un déchet encombrant, polluant et non recyclable. Elle représente 4 % des déchets ménagers. Il lui faut 300 à 500 ans pour se décomposer et encore pas complètement. Leur décomposition produit du méthane et des acides qui peuvent s’infiltrer dans le sol et polluer les nappes phréatiques.

  • Que contiennent-elles ?

Une 50 aine de produits chimiques dont des dioxines, du benzol (reconnu cancérigène) et des organo-étains dont le TBT (tributyl étain) qui sont des toxiques perturbateurs du système immunitaire et du système hormonal.

L’un de ces produits le polyacrylate de sodium a été retiré des tampons hygiéniques féminins, aux USA en 1985, car il a été établi un lien entre son emploi et le syndrome de choc toxique.

 

Il existe des couches lavables :

  • Un document existe déjà à ce sujet dans la bibliothèque, je vous conseille d’aller le consulter.

Les couches lavables coton peuvent s’utiliser 200 fois et se décomposer totalement en 6 mois.

 

Autre solution : Pas de couches :

  • Est-ce possible de nos jours ?

Et bien oui. Cela s’appelle l’Hygiène Naturelle Infantile (HNI). En 2009 nous n’avons pas l’habitude dans nos pays occidentaux de voir des petits bébés fesses nues, pourtant c’est possible à gérer avec un peu d’attention, de patience et d’amour.

  • Et dans les autres pays comment ça se passe ?

Dans la plupart des pays du monde (Afrique, Inde, Chine, chez les Inuits aussi) les bébés restent sans couche. Il faut songer qu’il n’y a pas de supermarchés dans la chaîne de l’Himalaya, dans la brousse africaine, ni dans le désert pour vendre des Pampers… Les bébés restent ainsi et pourtant les mères ne sont pas souillées toute la journée. Comment font-elles ? Elles pratiquent l’HNI.

  • L’Hygiène Naturelle Infantile : en quoi ça consiste ?

Cela consiste tout simplement à amener son bébé faire ses besoins d’élimination dans un endroit approprié (pot, lavabo, toilettes, à l’extérieur,…) quand il le demande. Et oui un bébé demande dès sa naissance. Le nouveau-né est conscient de ses besoins de chaleur, de nourriture, d’amour, de confort et également d’élimination. Il en est conscient et comme il rouspète ou pleure quand il a faim, mal ou froid, il le fait aussi quand il a besoin d’éliminer. C’est à nous d’apprendre à décoder les signes comme nous le faisons pour les autres besoins. Habituellement nous n’y sommes pas attentifs puisqu’il y a les couches.

                        Quels sont ces signes ?

Ils varient d’un enfant à l’autre, ce peut être une grimace, un regard fixe, un pleur, un chouinement particulier… Pour les reconnaître il faut observer. Bébé fait souvent ses besoins à des moments identifiables (par exemple : au réveil, au milieu de la têtée).Une fois que nous avons compris le rythme de notre bébé c’est plus facile. Biensûr ce rythme change au cours du temps et peut être perturbé par une maladie, un long voyage en voiture.

                        Du dressage au pot ?

Certainement pas ! Il ne s’agit pas de dresser notre enfant le plus tôt possible à être propre au pot mais plutôt de l’accompagner à son propre rythme à faire dans un endroit autre que sur lui-même. Entre nous il ne doit pas être très agréable d’être obligé de se faire tous ses besoins dessus ? C’est plus agréable et plus hygiénique, ailleurs…

  • De façon pratique

                        A la maison

Et bien maman décide où l’enfant fera ses besoins et trouve une position adéquate pour tenir l’enfant en lui chuchotant un petit son « psssitt » pendant qu’il fait son pipi. Ainsi l’enfant fait si il a besoin. Petit à petit l’enfant fera le lien entre le son, le lieu et l’élimination ce qui permettra de proposer à l’enfant de faire ses besoins avant de monter en voiture par exemple. Le reste du temps c’est à l’observation  et à l’intuition que la mère ou la personne en charge du bébé saura quand il veut faire. En effet la mère développe comme un sixième sens qui lui permet quand elle est attentive à son enfant de savoir instinctivement qu’il a besoin d’assouvir ses besoins d’élimination. Et il est vraiment rare qu’elle se trompe. Parcontre il arrive à la mère de rater le moment favorable car trop occupée ou préoccupée et alors il y a une petite flaque à laver… A certaines périodes, cela arrive plus qu’à d’autres.

                        En sortie, en voyage

Certaines mères pratiquent l’HNI en tout temps, d’autres préfèrent assurer en dehors de la maison de peur de se râter. Celles qui pratiquent l’HNI en voyage disent que du fait d’être encore plus attentive qu’à la maison, il n’y a aucun râté à l’extérieur…

                        Et la nuit ?

Et bien c’est pareil, chacun fait comme il peut et comme il veut…Une serviette sous les fesses au cas où et bébé posé sur une peau de mouton qui absorbe parfaitement bien et ne sent pas…Et puis surtout quand bébé se réveille c’est qu’il a besoin de faire pipi alors il faut l’accompagner ou plus simplement lui glisser un pot sous les fesses accompagné d’un petit « psssitt ».

Et dans le porte bébé ?

Et bien d’expérience je dirais qu’il n’y a pas de ratés dans le porte bébé peut-être parce que bébé étant tout proche nous lui sommes plus attentive. Bébé remue et signifie qu’il n’est pas bien et veut sortir avant de faire ses besoins.

  • Accessoires nécessaires :

Les indispensables : de l’amour, de la patience, du

relativisme, de la disponibilité de cœur …et une serpillière

Les possibles, mais on peut très bien faire sans :

Pantalons à fentes, leggings,…

  • Les avantages de l’HNI

Pour l’écologie : aucun déchet à part les excréments et urines qui sont biodégradables et naturels. C’est LA Solution du point de vue écologique. Il ne faut pas oublier tout de même les produits nécessaires au nettoyage des fuites. Essayez de les choisir respectueux de l’environnement, ce sera mieux pour votre bout de chou qui soit y marche dessus (puisqu’ils servent à laver le sol), soit les porte sur lui dans ses vêtements (lessives).

Pour le portefeuilles : évidemment cela ne coûte rien financièrement, c’est gratuit !!! Ceci est rare de nos jours.

Pour la relation de l’enfant à son propre corps : Il apprend le respect de son corps. En effet une fois les enfants plus grands tout le monde trouve ça sale qu’un enfant reste dans des vêtements souillés par des urines et encore plus si il s’agit d’excréments. Alors comment ce fait-il qu’à la naissance, cela ne dérange personne, on trouve cela normal. Certes il nous a tellement été répété que leurs sphincters ne sont pas mâtures…Ne serait-ce pas une idée des lobbies financiers de la couche jetable ? C’est un marché si florissant !

Oui l’enfant apprend à être respecté et à se respecter lui-même. Il apprend à rester à l’écoute de son corps, plutôt que de l’ignorer. De plus il a une liberté de mouvements tellement plus grande que cela ne peut que lui être profitable au niveau psychomoteur.

Pour la relation parents-enfants : Les parents doivent apprendre à être attentifs à leur petit d’une façon toute spéciale pour « sentir » quand il a besoin d’éliminer. Ils doivent rester « branché » sur leur enfant tout en faisant autre chose. Cela demande une disponibilité de cœur plus grande, cela oblige à se dépasser soi-même et renforce un peu plus la relation mère-enfant ou père-enfant. Si il y a des frères et sœurs à la maison ils sauront vite reconnaître les signes donnés par le bébé et seront fiers de participer à son apprentissage, de l’amener faire pipi.

 

Tout ceci pour vous permettre un choix éclairé.

 

Se reporter aux ouvrages suivants pour en savoir plus :

" Sans couches , c'est la liberté" Ingrid Bauer,  éditions Instant Present , un très bon livre si vous voulez pratiquer l'HNI.

« L'hygiène naturelle de l'enfant » Sandrine Monrocher Zaffarano , la vie sans couches, éditions jouvence.

Liste de discussion en français sur la pratique de l'hygiène naturelle infantile : http://fr.groups.yahoo.com/group/ec_francophone/ 

Blog d’une maman pratiquant l’HNI et fabriquant des pantalons adaptés à cette pratique :

http://biboudavril.over-blog.com/article-2173196.html

 

 

Sources : Dossier de synthèse sur les couches jetables et les couches lavables – Avril 2005 pour la fédération écocitoyenne de Vendée – Natacha M.

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog