Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2010-11-14T00:09:00+01:00

Le tri-test et l'amniocentèse ... les risques

Publié par nathalie

Entre la vie et la mort....

Dernièrement, je me suis occupé d'une patiente qui rentrait pour un arrêt de grossesse suite à une amniocentèse deux jours auparavant.
Le risque de faire une complication (comprendre une fausse-couche) suite à une amniocentèse est environ d'un risque sur cent. Cette femme rentre pour son amniocentèse (elle à 1 risque sur 10 d'avoir un enfant atteint d'une trisomie) et rentre chez elle. Tout s'est apparemment bien passé.
Le lendemain ne se sentant pas bien, elle prend sa température vers 12h30, elle à 37.7.
A 16h00, elle est à 39.9. Elle consulte alors immédiatement son gynécologue qui ne peut que constater l'arrêt de grossesse.
Choc !
Hospitalisation dans la foulée et début d'un traitement pour provoquer les contractions et accoucher.
Je récupère cette patiente le lendemain matin en prenant ma garde. Étant algique dans la nuit ma collègue, lui a injecté un produit dérivé de la morphine.
Cette femme est à 15 semaines, pile le terme de grossesse de ma petite femme...
Cette patiente est complètement shootée, a du mal à articuler, a toujours mal, est un peu confuse et complètement endormie. Je me dis que c'est l'effet classique de la morphine bien que je trouve déjà que le délai entre l'injection et ce matin est déjà loin pour avoir encore de tels effets...

Après l'avoir examiné et constaté que le col ne s'est pas modifié, j'appelle l'anesthésiste pour savoir ce qu'on peut lui donner pour calmer sa douleur. Il me conseille le même produit que je refuse de lui injecter, vu son état. Il me dit donc de lui donner la même chose en comprimé et de surtout ne pas lui dire que c'est de la morphine. J'accepte pas très rassuré de lui redonner le produit, certes en bien moindre quantité.

A 9h30, elle me rappelle car elle pense avoir expulsée. Effectivement c'est le cas ! Il n'était pas toute seule, il y avait ça maman mais ce n'était pas la façon dont je voyais les choses. J'aurais aimé être présent. Bien souvent dans ces cas là, le col lâche d'un coup en quelques minutes et la femme expulse sans même pousser.
Je récupère donc l'enfant et je suis pris à la gorge par une odeur fétide qui m'aurait fait rendre mon petit déjeuner s'il seulement je l'avais pris.
Je la passe en salle pour récupérer son placenta et la surveille pendant deux heures en salle pour m'assurer qu'elle ne saigne pas. Juste après l'expulsion, elle me parait plus éveillée. Faux constat.

Je la ramène dans sa chambre puis retourne à mes occupations : un service bondé et je suis tout seul car l'infirmière (pas de sage-femme ce jour là) est partie pour faire une formation sur le logiciel de la mat pendant deux heures de temps...Je créer 5 dossiers d'accouchements, pendant une heure et quart, répond aux sonnettes, passe deux fois pour changer les protections de cette femme, etc.
A 16h00, sa mère me rappelle pour me dire que sa fille n'est vraiment pas bien. Je la retrouve dans le même état si ce n'est qu'elle me dit voir flou. Elle n'arrive toujours pas à articuler et semble toujours aussi shootée. Je lui demande si elle se sent oppressée, si elle a du mal à respirer. Elle dit ne pas savoir...
Sa tension artérielle est à 8/4 et son pouls à 115. Elle a 35.7°C.
Elle a pour moi des signes d'hémorragie mais je suis sûr de ma surveillance et tout ce qu'elle a perdu est en quantité tout a fait normal. Je rappelle donc de suite l'anesthésiste qui me donne une conduite à tenir pour faire remonter la tension et appelle le gynéco pour le tenir au courant de la situation.
Une heure après la tension ne remonte pas, le pouls est à 125. Je rappelle l'anesthésiste qui ne peut pas monter la voir, trop occupé au bloc, pareil pour le gynécologue qui a ses consultations et qui m'avoue ne pas savoir ce qu'elle a. Je commence à émettre l'idée dans choc sceptique : je retrouve des bacilles gram négatif dans les hémocultures de la veille et j'ai un CMV à IGM positif (en gros elle un CMV récent).
L'anesthésiste me dit de faire un bilan : 8,4 d'hémoglobine, 35 000 de leuco, et 20 000 de plaquettes.
Là, je prends un vilain coup de sang pensant que la femme va y passer et qu'elle n'aura pas vu un médecin de la journée... J'appelle l’anesthésiste et le gynécologue. L’anesthésiste ne peut toujours peut passer et me dire de refaire le bilan en rajoutant un bilan hépatique. Le gynécologue lui me dit avoir des échographies à terminer !!! Là, je flippe désormais grave. Je ne sais plus quoi dire à la famille qui ne comprend pas pourquoi le médecin n'est pas là... Le deuxième bilan qui revient est idem sauf qu'en plus elle est en insuffisance hépatique...
20 minutes après débarque le médecin qui l'ausculte et ne trouve rien, l'écho montre une vacuité utérine, elle ne saigne pas et son utérus est bien tonique.
L'anesthésiste me rappelle, il est parti pour une césarienne en urgence et me dit que si le médecin ne la mute pas, il la prendra en charge en soins intensifs.
5 minutes après, elle y est ! Là-bas elle reçoit immédiatement des poches de plasma...De multiples antibiotiques.
Elle fait une CIVD (c'est à dire que son corps consomme tous ses facteurs permettant la coagulation et du coup elle saigne de partout à la fois)
Elle est mutée dans une plus grande structure en réanimation.
Cela fait deux semaines et elle y est toujours. Elle est dialysée car elle est en anurie complète (elle n'urine pas) par contre il semblerait que ce soit complètement réversible dû au fait que c'est réactionnel à la CIVD. Elle a été extubée, il y a quelques jours et reconnait sa famille.
Le diagnostic : chorioamniotique à Echéricha Coli ! Certainement dû au geste. Le caryotype est revenu : enfant sain (non trisomique). Quel gâchis !
Je ne vous raconte pas le mauvais week-end passé ainsi que la semaine à se ronger le sang, espérant que cette femme va survivre, espérant ensuite qu'elle ne garde pas de séquelles...
Témoignage tiré de : unsagefemme.blogspot.com

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog