Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2011-02-27T14:55:00+01:00

Pourquoi prendre une accompagnante à la naissance ?

Publié par nathalie

J'ai le désir de vous partager chaque jour un petit morceau de moi, vu à travers le prisme de ma formation de doula. Ainsi je vais vous confier des réponses que j'ai faites pendant cette formation. Ce sont des réponses sur des questions de fond et non des questions techniques, qui ne m'intéressent pas ici.

 

Ils seront à chaque fois publiés sur le blog :

http://lesmeresveilleuses.over-blog.com/ et repris ici.

 

Je vous invite cependant à aller visiter le blog des mères veilleuses...

 

Aujourd'hui nous traiterons donc le sujet du choix des parents à prendre une accompagnante à la naissance :

 

 Pourquoi les parents décident-ils de prendre une accompagnante s’ils sont satisfaits de leur intervenant et du suivi ?

 

Les parents décident de prendre une accompagnante pour diverses raisons. D’abord je crois qu’il est bon que ce choix se fasse à deux afin qu’un véritable dialogue puisse avoir lieu et que l’accompagnante puisse jouer son rôle auprès des deux parents, car même si c’est la femme qui est enceinte, l’homme a un rôle important de soutien envers sa femme, de prise de contact avec son bébé, etc… Je crois que l’homme est souvent délaissé, incompris et qu’il peut avoir peur de bien des choses pendant la grossesse, or bébé ressent tout et il est bon pour tous que la paix règne.

A ce propos je me demande si dans les rencontres de l’accompagnante il ne pourrait pas il y avoir peut-être une rencontre entre le papa accompagné et le mari de l’accompagnante. Une rencontre entre hommes où ils pourraient aborder les sujets sur un angle différent, … celui de l’homme… Peut-être les maris qui le désirent pourraient simplement partager leur expérience de père. Après cette digression j’en reviens aux diverses raisons : elles sont multiples et dépendent des personnes qui font la demande, biensûr.

La décision de prendre une accompagnante peut venir d’une peur profonde qui reste présente malgré les référents déjà en place : peur de la douleur, peur de la mort, peur de l’inconnu, peur de ne pas être capable, … Dans ce cas l’accompagnante est particulièrement là pour écouter, rassurer, redonner confiance…

  • L’accompagnante est aussi choisie pour pouvoir partager une expérience de femme à femme, de mère à mère, comme cela s’était toujours fait. Notre société étant de plus en plus individualiste et les familles élargies de plus en plus éclatées au niveau géographique il n’y a plus cet enseignement oral traditionnel qui circule pour apprendre aux femmes ce qu’elles veulent savoir. Je crois que les parents attendent beaucoup de cet aspect là du travail de l’accompagnante mais exigent aussi une sécurité de part sa formation qui les assure du sérieux de la personne.  

  • De plus en plus de personnes entendent parler de l’existence des accompagnantes et choisissent d’en prendre une pour sa disponibilité, sa qualité d’écoute et de non-jugement, car les médecins sont très peu présents pendant les grossesses. L’accompagnante est celle à qui on peut téléphoner quand ça ne va pas, celle à qui on peut poser toutes les questions,…

  • L’accompagnante est aussi la personne ressource qui peut être présente à l’accouchement, que l’on connaît, car en général les professionnels présents sont des purs inconnus.

  • L’accompagnante peut aussi aider à faire le point sur les différentes structures existantes, les différentes possibilités quant au lieu d’accouchement, à la position, à la péridurale, l’AVAC  etc… et éventuellement soutenir, présenter un projet de naissance à une équipe hospitalière.

Les parents peuvent donc choisir une accompagnante juste parce qu’ils se sentent perdus ou pour avoir une personne ressource non issue du milieu médical, qui peut donner toutes sortes d’astuces qui évitent bien des médicaments et des complications. Mais je crois qu’il n’y a jamais de raison unique mais plutôt une multiplicité de raisons qui font que je ne peux pas en donner la liste exhaustive. Il faut, pour finir, que l’accompagnante et les parents se sentent bien ensemble et que chacun se sente libre de dire qu’il ne peut pas poursuivre. En effet le travail de l’accompagnante ne peut bien se faire que dans un climat de confiance, de bien-être, de joie et d’humilité (de la part de l’accompagnante).

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog