Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2010-03-26T01:00:00+01:00

L'alphabet de Mère Teresa, la lettre S comme "Souffrance"

Publié par nathalie
S
     En soi, la souffrance n'est rien. Mais la souffrance partagée avec la Passion du Christ est un don merveilleux, le plus beau de tous les dons : un don et une preuve d'amour car, en offrant son Fils, le Père a donné une preuve de son amour pour le monde. Il a ainsi démontré qu'il s'agissait d'un don, le plus grand don d'amour, dès lors que sa souffrance fut l'expiation de notre péché.
      Sans souffrance, nous n'accomplirions qu'une oeuvre sociale, certes charitable et salutaire, mais pas l'oeuvre de Jésus, pas la participation à la Rédemption.
     Ma pensée va souvent vers vous qui souffrez (les Collaborateurs malades et souffrants) et j'offre vos souffrances
si grandes, alors que les miennes sont si petites. Malades, lorsque vous avez le sentiment que vous n'y arrivez plus, lorsque vous vous sentez écrasée par la douleur physique, réfugiez-vous dans le Coeur du Christ : là, mon coeur trouvera avec vous la force et l'amour. Vous souffrez, nous travaillons. Unis, vous et nous, nous offrons le même calice. La souffrance est un don de Dieu, si nous savons nous en servir correctement. La croix est inséparable de nos vies, c'est d'elle que nous remercions Dieu.

Extrait de : La femme des Béatitudes, Mère Teresa, Biographie de Anne-Lise Borghèse, éditions Salvator, pp.163-164.

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog